Être dans le faire: comment arrêter et pourquoi ?

par | 24/08/2021 | Avancer ensemble

être dans le faireÊtre dans le faire, ça veut dire quoi ? Tu es tout le temps entrain de faire quelque chose ? Ton agenda est plein ? Toujours dans l’action ? Tu n’arrives pas à ralentir, à t’arrêter de temps en temps ?

Faire, faire, faire est devenu ton leitmotiv et tu ne sais pas comment t’en débarrasser. Tu aimerais prendre du repos, du temps pour toi ou avec tes proches. Regardons ensemble ce qui est à ta portée et dans quel sens.

Je te partage mon expérience et pourquoi j’ai décidé de ralentir à ce niveau-là. Et surtout je te donne quelques conseils et astuces pour que toi aussi tu te sentes bien au quotidien.

 

Ça veut dire quoi être dans le faire ?

Je te parle peut-être chinois avec cette expression « être dans le faire ». Concrètement ça signifie quoi ? Je vais te donner ma définition.

Pour moi, être dans le faire c’est être toujours dans l’action: faire une chose, puis une autre, et encore une autre. Aucun repos, aucun ennui, aucune pause. Que ça soit à la maison, au travail ou avec les enfants.

Jamais tu ne t’arrêtes, à part pour dormir. Même en vacances, tu as ce réflexe de bouger, d’aller visiter, de te balader et de faire des activités tout le temps.

Bien sûr, ça a des avantages d’être dans le faire quand tu veux atteindre tes objectifs, réaliser un projet ou préparer au mieux un événement. Je ne dis pas qu’il ne faut jamais être dans le faire.

Nous sommes d’accord que sans action de ta part rien ne bougera, rien ne changera et rien n’avancera dans ta vie. Mon propos est donc de nuancer ça, d’équilibrer les moments d’action et les moments de repos.

Alors oui, d’un côté tu planifies tes rdv, tes actions, tes activités avec tes proches et c’est tant mieux. Tu en as autant besoin que du repos. Si tu ne faisais absolument rien, ça n’irait pas non plus.

De temps en temps et c’est à toi de jauger le temps nécessaire; il faut s’ennuyer, se reposer, se détendre et ne rien faire.

 

Les bienfaits du « ne rien faire »

Oui, ne rien faire a autant de bienfaits que le faire et même plus. Disons que l’un ne va pas sans l’autre.

Les spécialistes des enfants disent que l’enfant doit s’ennuyer pour grandir et se développer correctement. Oui, il est bon pour l’enfant de ne rien faire de spécifique. C’est qu’il y a bien des choses positives.

Si c’est bon pour l’enfant et son développement, c’est bon aussi pour l’adulte et sa croissance. Quelques exemples de bienfaits:

  • développer sa créativité
  • explorer d’autres choses
  • reposer son cerveau
  • apprendre à lâcher prise
  • détendre le corps
  • éliminer les pensées parasites
  • faire un point de situation
  • avoir de nouvelles idées
  • ranger son cerveau
  • trier les informations
  • regarder la situation différemment
  • laisser décanter et digérer les évènements
  • se ressourcer
  • recharger son corps en énergie vitale
  • découvrir d’autres éléments
  • travailler son imagination

 

Que ça soit pour l’enfant, ou pour l’adulte les bienfaits du « ne rien faire » sont là. Tu te demandes maintenant comment tu vas t’y prendre pour faire ça, n’est-ce pas ?

aureliethieb

 

Comment arrêter d’être dans le faire ?

Tu es habituée à faire mille et une choses à la journée. Pas évident de ralentir voir de s’arrêter. Regardons ensemble les étapes pour t’aider à ne rien faire. Va à ton rythme.

 

Définis tes priorités

Pour arrêter d’être dans le faire tout le temps, le mieux est de savoir ce que tu peux arrêter de faire sans mettre en péril ton existence. Qu’est-ce qui est vraiment important pour toi au quotidien ?

Nous sommes d’accord que prendre une douche, nourrir tes enfants, gérer les crises et aller travailler est incompressible. Impossible pour toi de ne plus faire ces choses.

À toi donc de définir les éléments quotidiens qui te sont vraiment nécessaires de faire, ceux que tu peux déléguer et ceux que tu peux arrêter de faire pendant un temps comme la TV, les réseaux sociaux, le rangement et ménage intempestif, …

Je t’invite à faire 3 listes en n’oubliant aucune action de ton quotidien.

 

Planifie le rien faire

Maintenant que tes priorités sont définies, tu vas pouvoir les mettre dans ton agenda. Le mieux est de regrouper les actions d’un même thème au même moment et de créer des routines.

Par exemple faire le ménage seulement le vendredi soir, les courses tous les lundis matin, prendre 1h le dimanche matin pour prendre soin de toi, …

À toi de faire au mieux avec tes contraintes et ton planning. Le but est de te laisser de la place pour le rien faire. Tu peux commencer par 30 min par semaine puis augmenter progressivement si besoin.

2 choix s’offrent à toi: soit tu préfères avoir 10 min de rien tous les jours, le soir par exemple, soit 30 min d’un coup à un moment fixe dans la semaine. C’est toi qui choisis et tu peux même tester les deux !

 

Fais quelque chose dans le rien faire

Oui je sais c’est contradictoire. Si vraiment ne rien faire te perturbe, tu peux commencer par t’autoriser à faire des activités « light » comme de l’écriture, de la lecture, une balade seule en pleine nature, écouter de la musique douce.

L’objectif est que ton corps et ton esprit se reposent au maximum. Moins tu les fais travailler mieux ça sera. Tu peux aussi faire des cours de sophrologie, de relaxation, de yoga doux, de méditation ou le faire seule chez toi.

Au début ne rien faire peut te paraître bizarre et déstabilisant. Va donc à ton rythme. Commence par changer un peu tes habitudes et puis augmente la difficulté au fur et à mesure.

 

Le rien faire c’est quoi ?

Quand tu seras plus à l’aise, tu pourras vraiment ne rien faire pendant un temps déterminé à l’avance ou non. Ça veut dire être assise ou allongée dans un endroit calme et juste ne rien faire.

Être là dans l’instant et profiter du moment comme il est. Le mieux est de ne pas être dérangé. Laisse ensuite ton corps se détendre et ton cerveau tourner.

Surtout ne pas culpabiliser de ne rien faire pendant un temps. C’est ponctuel et au début tu ne vas pas rester des heures. Pas d’inquiétude, ce rien faire sera bénéfique par la suite.

Tu auras plus d’idées, plus d’énergie, plus d’espace mental et tu te sentiras beaucoup mieux. Parfois pour aller vite, le mieux est de ralentir.

 

Des moments hors du temps

Toi aussi les week-ends et les vacances sont une occasion de faire beaucoup de choses: aller voir la famille, les amis, assister à des évènements, faire des activités, visiter des villes, des musées, faire du sport, …

Bref, des moments de repos deviennent la course à celui qui en fera le plus. La société actuelle nous force la main dans ce sens: consommer, consommer et faire le plus possible.

Celui qui a passé les meilleures vacances est celui qui a fait le plus de choses. Et si ce n’était pas le cas. Et si profiter juste de l’instant permettait d’avoir des moments de bonne qualité avec toi-même et avec tes proches.

Tu peux essayer de temps en temps de ne rien faire pendant une demi-journée, une journée voire plusieurs jours. Ne rien prévoir, ne rien t’imposer et laisser venir tes envies du moment.

 

S’écouter et écouter les autres

Ne rien faire permet d’apprendre à te connaître, à t’écouter et à te respecter. Tes actions du quotidien ne sont pas toujours en accord avec tes envies et tes besoins.

Alors pour une fois, laisse-toi du temps pour t’apprécier à ta juste valeur. Vis réellement à ton rythme. Plus tu t’écouteras, plus tu connaîtras ton fonctionnement et plus tu te sentiras bien au quotidien.

Ne rien faire permet aussi d’écouter les autres, d’avoir de l’espace pour l’échange. Oui, parfois il faut un temps d’adaptation afin d’évoquer certains sujets sensibles ou non.

Nous avons tendance à attendre le bon moment alors créons ce moment idéal en laissant place à nous.

 

Mon expérience d’arrêter d’être dans le faire

Avant j’étais quelqu’un qui n’avait jamais une minute pour soi. J’avais toujours mille et une choses à faire. Lors de mon voyage en Australie, j’ai appris à juste apprécier le moment, m’écouter, me respecter et laisser venir.

Maintenant, mon agenda est à trou pour laisser place aux imprévus et aussi aux moments de rien faire. J’ai des moments de « rien faire » avec moi-même et en couple aussi.

Ces instants me permettent de faire un point, d’avoir de nouvelles idées, de me ressourcer, de me détendre, d’apprécier ma vie et mon environnement. C’est vraiment quelque chose d’important pour moi.

En couple cela permet d’être simplement avec l’autre, de communiquer, de laisser de la place aux échanges et aux partages et aussi d’avoir de l’affection pure et simple.

 

Nos vacances en mode « ne rien faire »

Cet été nous avons, avec mon compagnon été un cran plus loin. En effet, au début nous avions envie de visiter une ville d’Italie, de partir à l’étranger et de voir autre chose.

Cependant, nous nous sommes rendu compte que le plus important était que nous soyons ensemble et que nous partagions des moments de qualité. Nous avions également besoin de repos.

Nous avons fini par décider de partir à 1h30 seulement de chez nous, dans une maison isolé dans un village. Aucune activité au programme. Nous avons écouté nos envies et nos besoins.

Pour ma part cela n’a pas été facile tous les jours: ne pas culpabiliser de ne rien faire, avoir un rythme complètement différent et faire une croix sur un voyage à l’étranger.

Cependant avec le recul, je ne regrette pas. Ce séjour nous a permis de nous retrouver réellement, de parler, de trouver une nouvelle routine, de changer nos habitudes et de faire des projets.

À notre retour nous n’avons presque pas repris nos mauvaises habitudes. Ce voyage ne signifie pas que tous nos week-ends et nos vacances seront comme ça.

Nous avions besoin de ça pour se reconnecter et repartir sur de bonnes bases.

 

 

Si tu as aimé « Être dans le faire: comment arrêter et pourquoi ? », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

C’était « Être dans le faire: comment arrêter et pourquoi ? »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: N’hésite pas à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt + 8 =

Archives