Le pouvoir des relations sociales

par | 12/04/2022 | Astuces santé - bien-être

relations socialesRelations sociales, comment définis-tu ces termes ? Pourquoi tu en as besoin pour vivre et te sentir bien ? Quels sont tes besoins ? Comment t’en faire ?

Le plus grand challenge de ma vie est les interactions sociales. Au fil des années, j’ai donc appris, compris et testé différents éléments que j’ai envie de te partager dans cet article.

 

Tu ne te sens pas bien dans ton corps et dans ta vie ? Tu aimerais t'épanouir et être à l'aise au quotidien ? Souhaites-tu transformer tes expériences de vie, tes blocages et tes peurs ?

Le problème est que tu ne sais ni quoi faire, ni comment faire et encore moins par où commencer. Par évident de s'analyser et de changer les choses. Je le sais car je suis passée par là.

La bonne nouvelle, c'est que je suis en mesure de te guider sur ton chemin ! Je serais ravie de t'accompagner afin que tu réalises tes projets et que tu t'accomplisse.

Réserve ta place ici.
Mon seul objectif: trouver des solutions concrètes et te rendre autonome dans ton bien-être.

 

Qu’est-ce que les relations sociales ?

Commençons par le commencement. Est-ce se sont tes amis, ta famille, tes collègues, tes connaissances ou des inconnus ? Est-ce que te confier à un proche est la même chose que de demander ta route à un inconnu ?

Dans un sens oui car ce sont toutes des relations sociales. C’est une interaction, un lien entre 2 personnes. Ça unit les individus de la société même pour un court instant.

Finalement, tes relations sociales sont multiples: ce sont toutes les personnes avec qui tu parles au cours de ta journée. La seule différence est le sujet de conversation, l’intensité de la relation et les sentiments pour l’autre.

Car oui, tu es plus impacté par une relation sociale intime. Parler avec une personne proche de toi, change ton état interne en fonction du lien qui vous unit.

Avoir un désaccord avec ta boulangère, un collègue ou ton conjoint n’aura pas la même intensité et le même impact sur le reste de ta journée.

 

Pourquoi tu en as besoin ?

Depuis notre existence en tant qu’être humain, nous avons toujours vécu en groupe, en société. C’est grâce à ça que nous avons pu survivre et évoluer. Nous avons ça dans nos gênes.

L’être humain est un être social par définition. Certains animaux le sont aussi.

D’autre part, étant bébé tu as absolument besoin de tes parents pour survivre: te protéger, te nourrir, prendre soin de toi, … Le lien social est donc primordial et tu le comprends assez vite.

Un enfant sait se faire pardonner et tout faire pour être proche de ses parents: par des crises, des cadeaux, des câlins, des larmes, des bêtises, et autres stratagèmes.

L’enfant sait que c’est important pour lui de garder le lien avec au moins ses parents. Ce qui l’attire le plus dans cette relation est l’amour qu’il donne et celui qu’il reçoit.

En effet, l’amour (peu importe la forme et l’intensité) est nécessaire à la vie. Et ça tu le sais inconsciemment dès ton plus jeune âge.

Tu comprends assez rapidement que sans les autres c’est difficile d’avancer. Les relations sociales t’apportent plus de joie, plus d’amusements, plus de partages, plus d’échanges, plus de conflits et plus de tristesse.

C’est grâce à eux que tu te sens rempli d’émotions et bien vivant. Les personnes te challengent et te soutiennent sur ton chemin de vie et tu en as besoin.

aureliethieb

 

Comment créer de belles relations sociales ?

Tu l’auras compris l’amour et les émotions sont au coeur des relations sociales. Ce qui fait la différence dans une relation c’est sa qualité. Alors comment faire pour en avoir des belles ?

N’oublie pas que le sourire d’un inconnu, un câlin et même le fait de toucher un autre être humain rend ton bien-être plus accessible. Par exemple, se faire masser est aussi très bon pour le lien social et le bien-être mental.

Bref, avoir des relations sociales est essentiel et si elles sont de qualité c’est encore mieux. Elles te nourrissent plus et t’apportent au quotidien, dans tes projets et ton bien-être.

Je n’en ai pas parlé, l’estime de toi et la confiance en toi sont favorisées avec de belles relations. Voici quelques étapes qui me paraissent nécessaires à la bonne construction d’une relation telle qu’elle soit.

 

Définir tes besoins et envies

Si tu es capable de lire cet article, c’est que tu as déjà des relations sociales. Je t’invite donc à faire un point de situation sur qui et comment ? Tu y verras plus clair.

Savoir ce que tu attends d’une relation est essentiel pour trouver la bonne ou pour la fabriquer, que ça soit entre collègues, famille ou couple.

De quoi as-tu envie en nombre, en intimité ? Certains préfèrent avoir plein de relations éphémères, d’autres sont plus sur 1 ou 2 très solides et proches. Et toi, que veux-tu ?

Par exemple, avec les années, je me suis rendu compte que j’avais besoin d’environ 2 relations intimes et profondes et de pas mal de relations légères qui viennent et qui partent.

Pour ce qui est des besoins, qu’attends-tu d’une relation amicale, au travail, en couple, en famille. Nous n’avons pas tous les mêmes besoins et surtout ils évoluent au fil du temps.

Faire un point sur eux est primordial pour chercher la bonne relation qui va te l’apporter. Je t’invite ici à définir pour toi ce qu’est un ami, un collègue, une connaissance, une famille et ce que tu attends d’eux.

Nous avons chacun nos définitions propres, le mieux est donc de clarifier ton esprit sur ça avant d’aller chercher ce dont tu as besoin.

 

Sélectionner ta priorité

Qu’est-ce qui te manque le plus actuellement ? Une relation intime, une amie ou plutôt des relations légères et éphémères ?

Tu serais tenté d’aller là où c’est le plus facile pour toi. Cependant, c’est souvent l’endroit où tu n’as que peu de besoin car tu sais y faire.

Tu as besoin des différents niveaux de relation. Les uns ne peuvent compenser les autres. Si l’un est vide, les autres ne seront potentiellement pas tout à fait sains.

Car tu vas aller chercher tes besoins non comblés sans les autres niveaux, ce qui va dérégler la relation et favoriser une dépendance, une pression ou du mal-être.

Par exemple, tu peux avoir l’impression d’avoir besoin de beaucoup d’amis car tu manques d’une relation intime, profonde et quotidienne. Tu combles ainsi le vide.

À l’inverse, tu peux être comme moi qui est plutôt tendance à tout donner dans mes relations profondes pour éviter à aller vers les autres. Là aussi je comble un vide.

Définis ce qui te manque, prends en conscience et fixe-toi une priorité sur ça.

 

Être bien avec toi-même

50% d’une relation, c’est toi. Pour mettre toutes les chances de ton côté d’avoir des relations saines, le mieux est donc d’améliorer ta propre relation à toi-même.

Peut-être pas t’aimer si c’est complexe pour toi. Au moins reconnaître tes atouts, tes qualités et accepter tes imperfections. Être bien avec toi-même sera un avantage dans tes relations.

Ici je parle d’estime de soi. Elle est très importante dans la manière dont tu vas aborder les autres et ce dont tu vas aller chercher dans la relation.

Plus elle est base, plus tu risques de t’attirer des personnes dénigrantes qui vont simplement valider ce que tu penses de toi. Eh oui, tes relations sont le reflet de ta propre relation à toi-même.

Alors commence par te sentir bien et en bonne compagnie avec toi-même et tu seras plus à même d’attirer ce dont tu as vraiment besoin en complément.

 

Te poser les bonnes questions

Sur tes relations sociales actuelles tu peux déjà te demander si ce sont de belles relations. Est-ce qu’elles répondent à tes attentes ?

Quelques questions clefs pour analyser et noter ta relation sociale:

  • Comment te sens-tu à ses côtés ?
  • Comment es-tu avant et après vous être vu ou parlé ?
  • De quoi parlez-vous le plus souvent ?
  • À quoi penses-tu quand tu es avec cette personne ?
  • Dans 10 ans, vois-tu cette personne à tes côtés ?

 

Peu importe ta relation, tu peux à tout moment y mettre fin. Certaines ruptures seront simplement plus lourdes émotionnellement et logistiquement. Tu peux également décider d’améliorer la relation.

 

Savoir bien communiquer

Tout ou presque tout, passe par la communication verbale notamment. Malheureusement, je trouve que nous échangeons très peu entre nous ou en tout cas mal.

Alors au moins avec les personnes proches de toi, tu peux tester une communication plus douce, plus sincère. Parfois se dire simplement les choses, permet de se comprendre mieux et d’avancer ensemble.

Tu peux bien sûr utiliser la communication non violente au travail ou même à la maison. Je garde cependant la certitude que déjà simplement réellement communiquer avec ce que tu penses et ressens est un atout.

Je me suis rendu compte que même dans les relations les plus intimes il y a parfois des tabous, des incompréhensions et des maladresses à cause d’un manque de communication honnête.

Tu as au moins une personne de confiance autour de toi: un proche, une psy, un ami avec qui tu peux tester des choses sans trop de risques de rupture instantanée.

 

Mettre une fin

Si vraiment la relation n’est plus pour toi, alors change. Au fil du temps, tu évolues, tu changes et donc tes besoins, tes envies changent également. Et c’est ok et même une bonne nouvelle.

L’autre peut aussi avoir d’autres aspirations qui ne correspondent plus aux tiennes. Et c’est ok. Les relations sociales ont évolué et continueront d’évoluer.

Savoir dire stop est aussi garder une relation saine ou en tout cas, garder de la place pour de bonnes relations. C’est aussi ça entretenir ses relations.

Pour ma part, à chaque changement de vie important (lieu ou travail), j’ai changé d’amis. Nous n’étions plus sur la même longueur d’onde et ce qui nous liait un temps n’existait plus.

J’ai mis un certain temps à quitter mes bons amis et je l’ai quand même fait. Difficile et pourtant nécessaire. Un ami ne doit pas être une corvée, une chaîne ou un boulet. Cela laisse aussi plus de place pour de nouvelles rencontres.

J’ai la croyance que les relations sociales sont comme des passagers de mon train de vie. Ils montent et descendent au fur et à mesure du trajet. Certains restent peu, d’autres plus longtemps.

 

Pour conclure sur les relations sociales

Je continue encore un peu de croire que les relations sociales sont une de mes plus grandes difficultés. Je me suis rendu compte que c’est en partie du fait que je ne définissais pas cela comme la majorité des personnes.

La plus grande avancée pour moi a été de définir mes besoins et mes envies et surtout d’être ok avec ça. Les interactions sociales sont énergivores pour moi et la communication avec des personnes lambda est parfois chaotique.

Maintenant, que j’ai plus conscience de mon fonctionnement, j’arrive plus facilement à vivre avec ce que j’ai et à créer les relations sociales dont j’ai besoin ou envie. Je vais à mon rythme.

Être introverti ou timide n’est pas une excuse. Tu as quand même besoin d’eux à ta manière. À toi donc de trouver le bon nombre, les bonnes personnes, la bonne fréquence pour toi.

Peu importe ce que les autres pensent tant que tu te sens bien comme ça, c’est le principal. L’interaction sur les réseaux sociaux comptent aussi énormément.

Alors vas-y, lance-toi au moins dans la relation avec toi-même !

 

 

Si tu as aimé « Le pouvoir des relations sociales », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

C’était «Le pouvoir des relations sociales »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: Pense à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

treize + 19 =

Archives