Mes réflexions sur la normalité et l’atypique

par | 25/10/2022 | Avancer ensemble

Qu’est-ce la normalité ? À quoi ça sert ? Suis-je plutôt une personne normale ou atypique ? Est-ce vraiment important ? Comment faire pour vivre avec ? Est-ce que je peux le modifier ?

Je me pose ces questions pour moi et pour les autres. Cela me fait réfléchir et j’ai envie de te partager mes réflexions sur le sujet afin d’échanger et d’avoir ton avis. Je te laisse donc commenter avec tes propres pensées.

 

 

Tu ne te sens pas bien dans ton corps et dans ta vie ? Tu aimerais t'épanouir et être à l'aise au quotidien ? Souhaites-tu transformer tes expériences de vie, tes blocages et tes peurs ?

Le problème est que tu ne sais ni quoi faire, ni comment faire et encore moins par où commencer. Par évident de s'analyser et de changer les choses. Je le sais car je suis passée par là.

La bonne nouvelle, c'est que je suis en mesure de te guider sur ton chemin ! Je serais ravie de t'accompagner afin que tu réalises tes projets et que tu t'accomplisse.

Réserve ta place ici.
Mon seul objectif: trouver des solutions concrètes et te rendre autonome dans ton bien-être.

 

Qu’est-ce que la normalité ?

D’après Wikipédia, « la normalité est ce qui est conforme à ce dont on a l’habitude, ce qui ne surprend, ne dérange ni n’attire la curiosité car moyen (norme) est considéré de ce fait comme une règle à suivre. »

Nous appelons une personne dite normale au moment où elle fait ce que 70% (au moins) de la population ferait à sa place. La normalité est régie par les normes de la société, qu’elles soient réglementaires comme les lois ou juste sociales liées souvent à l’éducation, à la religion et à la culture du pays dans lequel tu vis.

En effet, les normes ne sont pas les mêmes dans tous les pays. Et elles évoluent au cours du temps. Si tu vivais et réagissais comme tes grands-parents à ton âge, tu ne serais pas normal !

Cela signifie que tu es considéré comme normal suite à un comportement à un instant T dans une situation précise qui se passe dans un pays à une époque donnée. Ça fait pas un peu beaucoup de conditions ?

De plus, pour identifier une personne dite normale nous nous basons sur ce que nous voyons d’elle: ses comportements et ses réactions. Or, il se passe sûrement beaucoup de choses dans sa tête qui sont dit atypique/anormal. Comment savoir si la personne est réellement normale ?

Pour ma part, la normalité a trop de contraintes pour que je puisse m’identifier sur le long terme. Car oui à certains moments je suis considérée comme normale et d’autres pas. Comment je fais pour savoir qui je suis à travers ce prisme ?

 

Qu’est-ce qu’une personne atypique ?

Une personne atypique est considérée comme anormale, hors norme, inclassable. Nous utilisons souvent ce terme pour définir les personnes Haut Potentiel (QI élevé), les hypersensibles et tout autres personnes identifiées comme différentes de la moyenne lors de tests neurologiques.

Ces personnes ne fonctionnent pas comme la plupart des gens. Neurologiquement, elles sont faites différemment. Leurs comportements et réactions est donc parfois atypique par rapport à la moyenne.

Cela ne signifie pas que les personnes atypiques sont tout le temps anormale et hors norme. Elles ont été élevées dans le même pays et la même culture que les autres. Il y a donc forcément des comportements dits normaux venant d’eux.

Soyons honnête, je pense que nous sommes tous un peu atypique à certains moments. Il y a forcément quelque chose de bizarre que tu aimes faire ou que tu fais qui sort de l’ordinaire, non ?

Pour moi, nous sommes tous des personnes « nor-typique ». Chacune de nos actions est basé sur la norme: répondre à nos besoins, seule la manière de faire peut-être atypique.

Et puis nous sommes tous uniques donc tous atypiques d’une certaine manière, non ?

aureliethieb

 

Comment vivre avec ?

Tu en as marre de vivre dans la norme, de fournir les efforts nécessaires pour être reconnue socialement et de ne pas vivre à ta manière.
Ou tu en as marre d’être différent et avoir ce sentiment d’être exclu et de ne pas savoir comment t’y prendre.

Dans les 2 cas tu peux en souffrir et ne pas te sentir bien. Alors comment faire pour être unique et inclus ??

 

Identifie tes 2 côtés

Qu’est-ce que tu fais de normal ? Et de différent ? Je t’invite à faire 2 listes de tout ce qui te semble important. Si l’une est plus remplie que l’autre complète là avec de petites choses. Voici les miennes pour exemple.

Mes éléments considérés comme normaux:

  • aimer le chocolat et le fromage
  • être maniaque sur les bords, aimer que les choses soient à leur place
  • vouloir bien vivre, sereinement
  • faire du sport de temps en temps
  • savoir utiliser un ordinateur

Mes éléments qui peuvent être vus comme différent au début:

  • être entrepreneur en ligne dans le bien-être
  • être en couple avec quelqu’un de plus âgé
  • ne pas pouvoir échanger avec plus d’une personne à la fois
  • tout planifier dans mon agenda
  • faire 5 repas par jour

 

Est-ce que tu es d’accord avec moi que si j’inverse les noms de ces listes, ça peut être ok aussi, suivant les personnes à qui je les partage. Et d’ailleurs, tu t’es peut-être dit, moi ça je l’aurais mis dans l’autre liste.

Tout va dépendre de la personne en face. Dans un premier temps, fais-le en fonction de toi, de ce qui te bloque et garde-les pour toi.

 

Échange avec les personnes adéquates

Tu l’as déjà expérimenté. Tu ne peux pas parler de tout avec tout le monde. À toi donc de définir quel sujet va avec quelle personne. Le but ici est de s’adapter seulement pour se sentir mieux au quotidien.

Attention à ne pas aller dans les extrêmes. Par exemple pour moi, parler de sexe avec ma mère va créer un malaise alors qu’avec ma grand-mère non. À l’inverse, si j’ai envie de parler investissement financier je me tournerais vers ma mère.

Ne pas tout dire et en dire juste assez suivant le contexte. Ça peut paraître étrange et atypique et à la fois tout à fait sensé si tu veux vivre en société.

Ici le but est de t’adapter juste assez pour être au moins un peu inclus. Choisir des personnes, des activités et des causes qui te parlent vraiment et sur lesquelles tu vas pouvoir t’appuyer pour répondre à ton besoin de reconnaissance et d’existence en société.

 

Assume ton côté atypique

S’adapter c’est bien jusqu’à un certain point. Exprimer qui tu es sans le réprimander par toi-même est aussi essentiel à ton bien-être. L’objectif ici est bien d’accepter cette partie atypique en toi et de ne pas en avoir honte. Nous le sommes tous.

Alors oui, par moment tu vas réagir différemment et c’est aussi ça qui fait ta normalité: être unique. Les gens t’aiment aussi pour ça alors montre-leur ce côté atypique.

Si ça te fait peur, vas-y par petites touches. Un lion apprend à rugir au cours du temps.

 

Change tes perceptions

En tant qu’être humain nous sommes très fort pour nous raconter des histoires. Il suffit d’un grain de sable pour se faire toute une vie et même plusieurs. Il se peut (c’est même sûr) que tu caches une partie de toi suite à une réaction considérée comme subit à un moment donné.

Et si la personne en face était atypique ou avec une intention positive ou simplement que tu as mis cette réaction avec ton filtre à toi et non le sien. Et peut-être même que tu n’as simplement pas accepté cette partie-là de toi et que tu trouves des excuses à l’extérieur.

Les autres ne sont pas le problème, c’est ce que tu penses des autres et de toi qui est la source de ton mal-être. Ton entourage est le reflet de ce qui se joue en toi.

Change d’angle de vu, essaye de voir les choses différemment et de faire les choses autrement. Et même d’avoir un échange à coeur ouvert avec tes proches pour voir ce qui l’en retourne vraiment.

 

Conclusion

Pas évident tout ça. Faire tout et son inverse et trouver l’équilibre entre les deux !! Chaud !

Ça tombe bien car tu as toute la vie pour expérimenter, apprendre et ajuster. Parce que chaque palier que tu passes, t’apportera d’autres challenges à relever.

N’oublie pas que rien n’est jamais définitif, en tout cas dans les comportements et réactions. La plupart du temps tu peux aller t’expliquer et échanger sur ce qui s’est passé.

Tu as toutes les personnalités en toi, certaines s’expriment plus que d’autres c’est tout. Tu es donc normal et atypique. Tu es un être humain, un être paradoxal dans sa définition.

Alors profite et apprécie ton chemin de vie. Et si vraiment c’est trop insupportable, sache que je suis là pour t’accompagner. Contacte-moi pour en discuter.

 

 

Si tu as aimé « Mes réflexions sur la normalité et l’atypique », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

C’était « Mes réflexions sur la normalité et l’atypique »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: Pense à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × 4 =

Archives