Traumatisme, comment je l’ai surmonté grâce à la méthode ICV ?

par | 22/06/2021 | Avancer ensemble

traumatismeTraumatisme, tu en as vécu un et tu aimerais le transformer ? Tu souhaites supprimer les images douloureuses de ton cerveau ? Sortir de ce cycle infernal et vivre pleinement ta vie ?

Dans cet article, je vais te dévoiler mon plus grand trauma et surtout t’expliquer comment je m’en suis sortie. Des évènements difficiles arrivent parfois et le but est de pouvoir vivre avec et avancer grâce à eux.

 

Quelle différence entre trauma et traumatisme ?

La plupart des personnes n’utilisent pas le bon vocabulaire. J’aimerais donc commencer par clarifier les termes de cet article.

Un trauma est un évènement qui déclenche une réaction de survie. Ce trauma est figé dans le temps, dans le passé. L’origine du stress est extérieure à nous-même.

Le traumatisme est quant à lui quelque chose d’interne. En effet, un traumatisme est un mode de fonctionnement psychologique. Nous maintenons l’état de survie dans le temps (bien après l’évènement terminé).

Souvent, nous parlons de traumatisme plutôt que de trauma car finalement ce qui pose problème est bien le traumatisme et non l’évènement en lui-même.

Bien sûr chaque situation est vécue de manière différente suivant les personnes. Les traumas sont divers d’un individu à l’autre. Donc pas de jugement à avoir.

Nous vivons souvent des traumas. Notre mode « survie » est activé bien plus souvent que tu ne le penses: lorsque tu tombes ou qu’un proche tombe, quand tu as peur, tu te sens en danger même un peu comme un orage ou un insecte, la perte d’un proche, un échec, un conflit violent, un accident, …

Cependant, chaque trauma n’est pas traduit par un traumatisme. En effet, notre cerveau fait le tri des évènements vraiment difficiles et les autres. En plus, cela dépend beaucoup de ton environnement, de ta personnalité et des expériences déjà vécues.

 

Étapes pour passer d’un trauma à un traumatisme:

  1. Un évènement inhabituel se passe
  2. Ton corps a une réaction automatique en interne: le mode survie
  3. Une fois la situation terminée, ton corps est censé évacuer cette réaction. Si c’est le cas, pas de traumatisme par la suite.
  4. Si tu gardes cette réaction de survie en interne, elle va se raviver à la moindre occasion: c’est le traumatisme

 

Cyrinne Ben Mamou l’explique très bien dans ces vidéos, ici.

 

Comment savoir si tu es traumatisée ?

Bonne question, n’est-ce pas ? Tu ne te dis pas forcément que tu es traumatisé naturellement. C’est difficile à se l’avouer et surtout à l’assumer.

Rassure-toi, nous sommes tous des traumatisés. Nous avons tous vécu au moins un évènement compliqué qui a laissé des traces dans notre corps et dans notre cerveau.

Tu n’es pas forcément consciente de tout ce qui se passe à l’intérieur de toi. Le cerveau humain est un espace complexe et difficile à comprendre surtout quand il s’agit du nôtre.

Nous parlons de traumatisme généralement quand la personne est bloquée dans une situation, un mal-être, une dépression ou qu’elle tourne dans un cycle avec des évènements similaires qui se répètent.

Là aussi, il n’y a pas à juger si c’est plus grave ou moins grave. Un traumatisme est un traumatisme et c’est tout. Ce qu’il faut retenir est qu’il t’empêche d’atteindre tes objectifs, de t’épanouir dans ta vie et de réaliser tes projets.

 

Quelques questions pour savoir si tu es traumatisée :

  • As-tu l’impression de vivre des évènements similaires ? Comme par exemple la mise en couple avec des hommes violents.
  • Est-ce que tu as des difficultés à évoquer une époque de ta vie ou une situation précise ?
  • As-tu des moments, des situations où ta réaction te surprend ? Trop d’émotion d’un coup.
  • T’arrive-t-il d’avoir des sensations désagréables dans ton corps ? Ou des images dans ta tête ?
  • À l’heure actuelle, qu’est-ce qui t’empêche de réaliser tes projets ?

 

Si tu réponds oui à l’une de ces questions alors il y a de fortes chances pour que tu sois traumatisé suite à un trauma vécu. Ce n’est pas grave car tu peux t’en sortir.

aureliethieb

 

Mon traumatisme

Avant de te parler de résolution, j’aimerais te partager mon expérience. C’est assez challengeant pour moi et je vais essayer d’être le juste possible.

Tout d’abord, parlons du trauma, des faits passés. Lors de mes premières relations sexuelles, j’ai été malmenée. Peu importe comme tu appelles ça: il y a eu violence et réaction de survie de ma part.

Par la suite, j’ai malheureusement été en couple avec des hommes pas toujours tendre et doux. Ce qui a renforcé ce cycle de violence et par la même occasion mon traumatisme. Bien sûr je n’en ai jamais parlé à personne car trop honteuse de ma situation.

Je suis longtemps resté dans ce cycle car je n’avais pas conscience de mon traumatisme. Je pensais que c’était de ma faute, que c’était mon destin, que je n’y arriverais jamais et surtout que je n’avais pas le pouvoir dessus.

Pendant plusieurs années, j’ai donc subi mon traumatisme qui m’empêchait d’avoir une vie de couple calme et apaisante.

 

Comment j’ai changé ?

Après plusieurs années de psychologue, j’ai réussi à avoir un environnement plus calme autour de moi et surtout à me sentir mieux. Ce nouvel état m’a permis de trouver un homme tendre et doux. Je me sens en sécurité.

Cette nouvelle situation n’a cependant pas enlevé complètement mon traumatisme. En effet, je continuais à avoir des images violentes et des sensations dans mon corps de mes anciennes relations sexuelles. C’était très perturbant et cela m’empêchait de m’épanouir pleinement.

Me sentant mieux et en sécurité dans mon couple, j’ai décidé de traiter ce sujet. Avec ma psychologue, nous avons fait la méthode que je vais te détailler juste après, l’ICV.

Moment douloureux et difficile car raconter l’évènement, c’est le revivre entièrement. Cependant, ça vaut vraiment le coup. Maintenant, ce ne sont que des souvenirs non douloureux. Je peux avancer paisiblement dans ma vie de couple.

Peut-être que j’aurais besoin de refaire cette méthode dans quelques années ou jamais. Personne ne sait comment réagit le corps suivant les situations. Le principal est que je me sente mieux et que j’avance à mon rythme.

J’ai su écouté mes ressentis car le moment était venu pour moi de traiter cette situation. Je t’invite à être à l’écoute de toi-même et surtout à te respecter dans le processus.

 

La méthode pour atténuer un traumatisme: l’ICV

Ici, je vais te parler de celle que j’ai faite. Il en existe d’autres bien sûr. À toi de choisir celle qui te correspond le mieux et surtout avec laquelle tu es le plus à l’aise.

L’objectif de cette méthode est de classer les évènements sur la ligne du temps. En effet, un traumatisme dure dans le temps car notre corps et notre esprit ne l’ont pas fixé dans le temps. Nous revivons donc les sensations et émotions avec la même intensité à chaque fois.

Remettre de l’ordre dans les évènements et surtout dans les sensations permet à la personne de se soulager. Le corps comprend enfin que la situation est terminée et surtout que nous pouvons évacuer ce mode survie.

Tu peux faire cette méthode par toi-même avec toi-même ou te faire accompagner par quelqu’un de confiance. Cet exercice difficile peut durer quelques semaines voir quelques mois suivant les personnes.

Tu as besoin de savoir quel est l’évènement déclencheur. Si tu te sens bloqué sans vraiment l’associé à quelque chose, il existe des méthodes comme l’hypnose pour t’en sortir.

 

Les étapes à faire:

  1. Te sentir dans un environnement sécurisant et stable.
    Pour moi c’était le couple. Si par exemple tu as vécu un trauma au travail, assure-toi de te sentir maintenant bien dans ta vie professionnelle. Et d’avoir des personnes de confiance autour de toi.
  2. Te remémorer le trauma en détail.
    Tu peux l’écrire et/ou en parler directement à voix haute. J’ai commencé par l’écrit car trop difficile d’en parler même à ma psy. Va à ton rythme et respecte-toi. Cela peut prendre plusieurs jours pour t’en souvenir entièrement. Laisse-toi du temps et note bien toutes tes sensations et émotions.
  3. Remettre cette situation dans tes souvenirs.
    Remémore-toi des évènements avant et après. Cela peut être des souvenirs joyeux ou non, là n’est pas l’important. L’objectif est de montrer le fil du temps à ton esprit et à ton corps. Classe tes souvenirs avec des dates.
  4. Refais cet exercice plusieurs fois.
    La répétition permet à ton corps et ton esprit d’assimiler entièrement le cycle du temps. Par la suite, pas besoin de détailler le trauma. Simplement le situé entre deux souvenirs datés suffit. J’ai fait 3 fois cet exercice pour me sentir mieux.

 

Le mieux est quand même de passer par l’écrit et l’oral en même temps ce qui permet à ton corps de l’évacuer de différentes manières. Tu es certaine que c’est sortie.

Surtout n’hésite pas à te faire accompagner tout au long du processus. Tu ne sais pas vraiment comment tu vas réagir et ce que cela va provoquer chez toi. Mets-toi dans un environnement encourageant.

Accueil avec bienveillance tes sensations et laisse-toi les vivre une dernière fois pleinement. Il le faut pour en finir définitivement. Et prends ton temps entre chaque étape. En allant vite tu n’iras pas plus vite.

Le meilleur pour la fin bien sûr: tu peux brûler, déchirer, enterrer ces exercices pour mettre fin définitivement à ton traumatisme. C’est un acte symbolique et non nécessaire.

 

Conclusion

Cette méthode est accessible à tous et elle fonctionne, en tout cas sur moi. Tu es capable de te séparer de cette souffrance, de ces sensations désagréables, de ces images et surtout de ton cycle infernale.

Je sais que ce n’est pas évident à faire, cependant ça vaut vraiment le coup. Tu as assez de courage et de volonté pour enfin t’en libérer. Tu mérites de vivre pleinement ta vie et d’être heureuse.

 

 

Si tu as aimé « Traumatisme, comment je l’ai surmonté grâce à la méthode ICV ? », je t’invite à regarder ces articles:

 

 

 

C’était « Traumatisme, comment je l’ai surmonté grâce à la méthode ICV ? »

aureliethieb.com

 

Que ta vie soit équilibrée et joyeuse

Aurélie

 

PS: N’hésite pas à laisser un commentaire avec tes ressentis et tes astuces.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept − seize =

Archives